Bienvenu à bord!

Le Drapeau

Voici les paroles de Pierre I «L’étendard est composé d’un aigle noir à deux têtes sur un champ jaune. Comme l’écusson de l’Empire de Russie il porte trois couronnes, deux royales et une impériale. Sur sa poitrine se trouve Saint George avec le dragon. En bas et en haut, il y a quatre cartes maritimes : près de la tête droite une carte de la mer Blanche, à gauche la mer Caspienne, près du pied droit la mer d’Azov, près du pied gauche il y a le golfe de Finlande avec la moitié du golfe de Botnie et une partie de la mer Baltique ».

La cloche de bord

Chaque jour à bord du « Shtandart » débute à huit heures par l’envoi des couleurs et huit coups de cloche.

Les hamacs

Les indiens des Caraïbes ont appris aux membres d’équipage de Christophe Colomb à faire des hamacs. A leur retour vers l’Europe, ils les utilisaient comme couchette. Cette invention indienne s’est vite répandue dans toutes les flottes d’Europe. Les marins de l’époque de Pierre 1er dormaient également dans des hamacs. Ils les roulaient le matin et les nouaient contre le bastingage comme protection supplémentaire dans le combat.

Sur le Shtandart moderne, l’équipage dort également dans des hamacs pendant l’été.

Le Compas

Malgré l’équipement de navigation moderne du Shtandart le compas magnétique reste l’instrument principal pour le timonier. C’est une aide indispensable par temps nuageux ou la nuit quand il est impossible de s’orienter à l’aide du soleil ou des étoiles.

La sculpture du bois

En décorant le Shtandart les sculpteurs ornementistes contemporains ont utilisé des illustrations des bateaux russes du XVIIIème siècle. L’étrave est traditionnellement décorée d’une figure de lion qui symbolise la puissance et la grandeur. L’arrière est orné d’une scène allégorique reflétant les premières victoires maritimes de la Russie, de l’écusson de Saint-Pétersbourg et de figures de saints-protecteurs des marins.

Piquer l’heure

A bord on pique les demi-heures. Le nombre de coups de cloche indique l’heure, en commençant avec la relève du quart toutes les quatre heures. A 8 h du matin on pique 8 heures (4 sons doubles), à 8h 30 on sonne une fois, à 9 h on sonne deux fois (un coup double), à 9h 30 on sonne trois fois (un coup double et un coup simple) et on continue de la même façon jusqu’à midi. Après midi on recommence la procédure.

La barre

Le « Shtandart » de Pierre 1er était un des premiers vaisseaux ayant une barre à roue, ce qui permettait de manœuvrer efficacement pendant les batailles. En plus son armement était plus puissant que celui des vaisseaux hollandais et anglais de l’époque.

Les Canons

Pour que le « Shtandart » moderne corresponde le plus possible à l’original, il était nécessaire de faire des répliques fonctionnantes des canons navales. La frégate de l’époque de Pierre 1er avait 28 canons, aujourd’hui il y en a 7. Les canons tirent pour saluer en entrant dans les ports et dans le cadre de reconstructions historiques. Les boulets de canon parcourraient la distance d’une mille et demi en 9 secondes.